A l’occasion de la sortie suédoise du tout premier film de Céline Sciamma, Naissance des pieuvres, le cinéma Zita organise un week-end rétrospective du 7 au 9 mai 2021. Replongez dans les œuvres de cette réalisatrice emblématique du cinéma français contemporain.

PROGRAMME

Vendredi 7 mai
13:30 Ma vie de courgette
18:00 Naissance des pieuvres (Première !)

Samedi 8 mai
13:30 Ma vie de courgette
18:00 Naissance des pieuvres
18:15 Tomboy
20:00 Girlhood

Dimanche 9 mai
13:30 Ma vie de courgette
18:00 Naissance des pieuvres
20:00 Portrait de la jeune fille en feu

Billets : https://zita.se/fokus-sciamma

 

De Naissance des pieuvres à Portrait de la jeune fille en feu, retour sur les films marquants d’une réalisatrice et scénariste dont le prochain film Petite Maman était présenté en compétition à la Berlinale 2021.

Diplômée de l’école de cinéma La Fémis en section scénario, Céline Sciamma est connue pour ses films souvent tournés vers les questions de genre, de liberté, d’enfance. Elle a notamment remporté le « Stockholm Visionary Award » en 2019 au Stockholm Film Festival, prix créé en 2004 pour encourager les réalisateurs et réalisatrices particulièrement innovant.e.s du cinéma contemporain.

Naissance des pieuvres (2007) : L’été quand on a 15 ans. Rien à faire si ce n’est regarder le plafond. Elles sont trois : Marie, Anne, Floriane. Dans le secret des vestiaires leurs destins se croisent et le désir surgit. Si les premières fois sont inoubliables c’est parce qu’elles n’ont pas de lois.
Prix de la Jeunesse au Festival du Film de Cabourg – Journées romantiques 2007.

Tomboy (2011) : Laure a 10 ans. Laure est un garçon manqué. Arrivée dans un nouveau quartier, elle fait croire à Lisa et sa bande qu’elle est un garçon. Action ou vérité ? Action. L’été devient un grand terrain de jeu et Laure devient Michael, un garçon comme les autres… suffisamment différent pour attirer l’attention de Lisa qui en tombe amoureuse. Laure profite de sa nouvelle identité comme si la fin de l’été n’allait jamais révéler son troublant secret.
Nominé dans la section Panorama de la Berlinale 2011.

Bande de filles (2014) : Marieme vit ses 16 ans comme une succession d’interdits. La censure du quartier, la loi des garçons, l’impasse de l’école. Sa rencontre avec trois filles affranchies change tout. Elles dansent, elles se battent, elles parlent fort, elles rient de tout. Marieme devient Vic et entre dans la bande, pour vivre sa jeunesse.
Prix du Meilleur Film au Festival International du film de Stockholm (2014), Prix spécial de l’académie aux Lumières de la presse étrangère 2015, Nomination dans la section Spotlight du Sundance Film Festival 2015, 5 nominations au Festival de San Sebastián 2014, film d’ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs en 2014.

Portrait de la jeune fille en feu (2019) : 1770. Marianne est peintre et doit réaliser le portrait de mariage d’Héloïse, une jeune femme qui vient de quitter le couvent. Héloïse résiste à son destin d’épouse en refusant de poser. Marianne va devoir la peindre en secret. Introduite auprès d’elle en tant que dame de compagnie, elle la regarde.
César de la Meilleure photographie (Claire Mathon) en 2020, Prix du scénario au Festival de Cannes en 2019, European Film Award du Meilleur scénario en 2019.

Petite Maman (sortie prévue en 2021) : Nelly a huit ans et vient de perdre sa grand-mère. Elle part avec ses parents vider la maison d’enfance de sa mère, Marion. Nelly est heureuse d’explorer cette maison et les bois qui l’entourent où sa mère construisait une cabane. Un matin la tristesse pousse sa mère à partir. C’est là que Nelly rencontre une petite fille dans les bois. Elle construit une cabane, elle a son âge et elle s’appelle Marion. C’est sa petite maman. 

 

Vous souhaitez en apprendre davantage sur Céline Sciamma ?