Présentation d’ouvrages francophones à Kungsholmen

Le mois de mars, c’est le mois de la francophonie ! Pour commencer en beauté, on vous propose un rendez-vous littéraire à la bibliothèque internationale de Kungsholmen. Au programme : plusieurs ambassades francophones viennent vous présenter un livre qu’elles ont particulièrement aimé. Destinée à un public d’adultes, cette soirée permettra de mieux connaître le paysage littéraire francophone  avec des ouvrages récents !

Jeudi 17 mars 2022 de 17h00 à 18h00
à Kungsholmens bibliotek Internationella biblioteket – Stockholms stadsbibliotek
Sankt Eriksgatan 33, 112 39 Stockholm

Cliquez ici pour réserver.

Quels sont les ouvrages présentés ?

  • Combats et métamorphoses d’une femme, d’Edouard Louis (France)

“Pendant une grande partie de sa vie ma mère a vécu dans la pauvreté et la nécessité, à l’écart de tout, écrasée et parfois même humiliée par la violence masculine. Son existence semblait délimitée pour toujours par cette double domination, la domination de classe et celle liée à sa condition de femme. Pourtant, un jour, à quarante-cinq ans, elle s’est révoltée contre cette vie, elle a fui et petit à petit elle a constitué sa liberté. Ce livre est l’histoire de cette métamorphose.” É. L.

 

 

  • A la recherche de Vinteuil, d’Etienne Barillier (Suisse)

“Lorsque le choléra emporte ses parents, Louis Lefèvre se réfugie dans la musique. Mû par un rêve de liberté, il consacre une inoubliable symphonie à la Révolution de 1848 et à la Commune. Mais, gagné par la folie, Louis détruit son œuvre. L’artiste se transforme en prédateur et s’adonne à une passion monstrueuse. A travers ce portrait d’un génie diabolique, Etienne Barilier prête un visage au Vinteuil de Marcel Proust. Hommage à l’élégance de la langue proustienne et au Paris des arts où l’on croise Charles Baudelaire, Frédéric Chopin et César Franck…”

 

  • L’asturienne, de Caroline Lamarche (Belgique)

“Caroline Lamarche déroule la saga d’une famille apparue à Liège au début de la révolution industrielle et pionnière de la métallurgie du zinc dans la province espagnole des Asturies.

Arpentant une époque qui annonce le grand capitalisme et son cortège d’inégalités, elle raconte les travaux et les jours de ces aventuriers, à la fine pointe d’une Europe qui nourrit encore des rêves d’expansion.

Les fortes personnalités qu’elle aborde, les voix féminines qu’elle relaie, l’hommage rendu à un père qui lui a ouvert le chemin des archives, font d’elle l’héritière éclairée d’une légende familiale passionnante et cosmopolite. Les témoins vivants qu’elle sollicite bousculent le tableau et en questionnent les pans cachés dont elle rend compte avec lucidité, consciente d’être égarée entre deux mondes.”

  • La fille d’elle-même, de Gabrielle Boulianne-Tremblay (Canada)

«Quand je me suis donné une seconde naissance, c’est moi qui me suis créée, qui me suis définie», affirme Gabrielle Boulianne-Tremblay. Dans La fille d’elle-même, chavirant et lumineux roman d’autofiction, l’autrice nous plonge dans la peau d’une femme qui découvre sa transidentité.

Dans les années 1990, dans un village au bord de la 138, une jeune fille ne se reconnaît pas dans l’image de garçon que lui renvoie le miroir. Elle est inséparable de sa poupée, Pénélope, et à Mario Kart, elle choisit toujours la princesse Peach.

Cette enfance vécue dans la différence se déroule au sein d’une famille dysfonctionnelle chez qui la religion catholique exerce une forte influence. Solitaire et renfermée, la protagoniste trouve refuge dans les bois et dans les livres.

 

 

  • L’ouvrage tunisien vous sera dévoilé prochainement, soyez patient !
2022-03-09T15:34:41+01:00
Aller en haut