Ecrivain, avocat et journaliste, Alexandre Najjar est de passage à Stockholm à l’occasion de la sortie de son dernier livre La Couronne du diable. Il participera à deux conférences les 12 et 13 octobre sur le thème : « Le Liban aujourd’hui et hier ».

Avec une trentaine de livres à son actif, traduits dans douze langues, Alexandre Najjar nous emmène sur les décombres d’un Liban qui ne cesse de renaître dans L’École de la guerre et le Roman de Beyrouth, partage des portraits de famille aux accents autobiographiques dans Mimosa, et relate sa perception de la Suède à travers un récit de voyage dans Les anges de Millesgården.

A l’instar des écrivains engagés, Alexandre Najjar prend la plume pour dénoncer. Ainsi dans son dernier roman, écrit pendant le confinement : La Couronne du diable, les nouvelles s’enchaînent pour montrer le bouleversement engendré par la pandémie à travers le monde.

C’est ainsi qu’il interviendra à Stockholm, lors de plusieurs conférences inédites sur son œuvre, mais aussi sur le Liban, et sur les derniers événements qui ont défiguré Beyrouth, alors qu’il était lui-même présent dans cette ville pendant l’explosion.

 

Conférences en français :

Lundi 12 octobre de 18h00 à 19h30, à l’Eglise Réformée française. Entretien mené par Anna Carlstedt, ancienne présidente de la Croix rouge suédoise, et Françoise Sule. (En savoir plus.)

Mardi 13 octobre de 9h00 à 10h00, à l’Accélérateur de l’Université de Stockholm dans un entretien avec Bengt Novén, professeur universitaire. Cet entretien sera filmé et diffusé en direct, via Zoom : https://stockholmuniversity.zoom.us/j/67485365484.

 

Vous pourrez ensuite retrouver l’intégralité de ces conférences sur notre site et notre page Youtube.