L’Institut français de Suède s’associe à TriArt pour vous offrir le meilleur du cinéma français ! Découvrez notre sélection d’hiver consacrée au cinéaste François Truffaut disponible en streaming sur TriArt Play.

Les quatre cent coups (1954)
Antoine Doinel a quatorze ans. En classe, il ne cesse d’avoir des ennuis avec son maître d’école, qui le punit pour avoir écrit sur les murs de la classe. À la maison, ses parents se montrent indifférents à son égard, et ne savent que faire de lui pendant les vacances. N’ayant pas fait sa punition, Antoine fait l’école buissonnière avec son copain René et surprend sa mère dans les bras de son amant. La vie du jeune Antoine s’annonce sous le signe du mensonge et de la débrouille. 

Tirez sur le pianiste (1960)
Charlie Kohler, pianiste dans un petit bar, commence à avoir des ennuis lorsque deux gangsters s’en prennent à son frère qui se réfugie sur son lieu de travail. Dans le même temps, Léna, la serveuse est amoureuse de Charlie alors que ce dernier cache un sombre passé auquel la jeune femme va tenter de le soustraire. 

Jules et Jim (1961)
Paris, dans les années 1900 : Jules, allemand et Jim, français, deux amis artistes, sont épris de la même femme, Catherine. C’est Jules qui épouse Catherine. La guerre les sépare. Ils se retrouvent en 1918. Catherine n’aime plus Jules et tombe amoureuse de Jim.

La peau douce (1964)
Au cours d’un voyage à Lisbonne, où il doit donner une conférence sur Balzac, Pierre Lachenay s’éprend de Nicole, une hôtesse de l’air. Lorsque son épouse Franca apprend cette liaison, Pierre décide de divorcer. 

Baisers volés (1968)
Antoine Doinel a vingt-quatre ans. Enfermé derrière les barreaux d’une prison militaire, il attend d’être enfin réformé. Libéré, il va dîner chez les parents de Christine Darbon, la jeune fille dont il est amoureux. Tour à tour veilleur de nuit, détective privé, employé dans un magasin de chaussures, Antoine Doinel est un éternel instable, aussi bien dans sa vie professionnelle, qu’affective.

Vivement dimanche ! (1983)
Une femme et son amant sont assassinés. Le mari, Julien Vercel, suspect n°1 décide de s’enfuir et de se cacher quelque temps. Sa secrétaire, Barbara Becker, éprise de son patron, mène sa propre enquête.