Jefferson, La Rivière à l’envers, Terrienne, l’Enfant Océan, La troisième vengeance de Robert Poutifard, le Combat d’hiver…

Ces titres ne sont qu’un aperçu de l’œuvre de Jean-Claude Mourlevat, auteur de littérature jeunesse mais pas seulement : ses ouvrages qui traitent de sujets tels que l’environnement, la complexité humaine, le futur, les rapports entre l’Homme et l’animal sont à mettre entre les mains de petits et grands, pour qui le degré de compréhension variera en fonction de l’âge. C’est pour l’ensemble de son œuvre, que l’auteur a remporté le Prix Astrid Lindgren 2021, ce qui en fait le tout premier écrivain français à remporter la plus importante récompense internationale pour la littérature jeunesse. Ce prix a été créé par le gouvernement suédois en hommage à l’autrice Astrid Lindgren – connue entre autres pour le personnage de Fifi Brindacier (Pippi Långstrump) – et est l’équivalent du Prix Nobel pour la littérature jeunesse. 

Après une carrière en tant que professeur d’allemand dans différents établissements secondaires, Jean-Claude Mourlevat change de voie et travaille comme metteur en scène, comédien en clown. Il se lance par la suite dans l’écriture à plein temps, et publie en 1997 son premier album, Histoire de l’enfant et de l’œuf. L’auteur, dont les ouvrages ont été traduits dans une vingtaine de langues, a déjà reçu une centaine de prix tout au long de sa carrière. A presque 70 ans, c’est une consécration dont il n’osait rêver, ayant été nommé par le jury suédois dix fois consécutives depuis 2011. Le jury du prix Alma qualifie Jean-Claude Mourlevat d’auteur à « l’œuvre toujours surprenante qui revisite brillamment la tradition du conte, abordant les sujets les plus beaux comme les plus difficiles » et décrit l’œuvre de celui qui a été sélectionné parmi les 262 nommés, de cette manière : « Ses récits abolissent le temps et l’espace et évoquent dans une prose onirique et efficace des questions éternelles comme le désir et l’amour, la vulnérabilité et la guerre ». 

A cette occasion, l’auteur effectuera une visite en Suède fin septembre. Il en profitera pour rencontrer des classes d’élèves de français à Göteborg et Stockholm ainsi que pour faire des séances de dédicaces dans plusieurs librairies.

Il sera, par ailleurs, présent au Salon du Livre de Göteborg le vendredi 24 septembre. Retrouvez-le pour une intervention dans Läs Läs Läs en compagnie de la journaliste Yukiko Duke de 10h20 à 10h35, (cliquez ici pour tickets et informations) ainsi que pour un entretien avec la critique littéraire Jenny Högström de 16h15 à 16h45.

Le 24 septembre entre 18h et 18h45 Jean Claude Mourlevat participera également à un webinaire organisé par les Alliances françaises de Suède et l’Institut français de Suède. Cliquez ici pour suivre le lien de connexion, code d’accès : 469429.

L’auteur prendra ensuite le chemin de la capitale, où il effectuera le 27 septembre une intervention en français (traduite en suédois) à Kulturhuset aux côtés de la journaliste Ida Linde de 19h à 20h.
Cliquez ici pour tickets et informations.

Le 29 septembre à 15h, vous pouvez venir écouter Mourlevat lire des extraits de son roman Jefferson à la Bibliothèque Internationale de Kungsholmens bibliotek à Stockholm. Cette lecture-rencontre se tiendra entièrement en français. Cliquez ici pour plus d’information.

Nous vous invitons chaleureusement à découvrir l’œuvre riche et éclectique – dont le dernier ouvrage, Jefferson a été traduit en suédois – de cet auteur à succès et, pourquoi pas de saisir l’opportunité de le rencontrer à 2000 km de la France !

Photo: © C. Helie/Gallimard