Découvrez ci-dessous l’interview de l’écrivaine Ananda Devi, organisé par l’Institut français de Suède dans le cadre du mois de la Francophonie 2020. 

Ananda Devi est née à l’île Maurice de parents d’origine indienne, elle est très vite confrontée à plusieurs langues : le français, le créole, l’anglais et le télégou. Enfant, elle commence à se passionner pour l’écriture en écrivant essentiellement de la poésie. À 15 ans, elle remporte un concours d’écriture avec Radio France qui publie sa nouvelle. Elle publie son premier recueil de nouvelles à 19 ans. Ananda Devi soutient ensuite un doctorat d’anthropologie sociale à l’université de Londres.

À travers ses romans et nouvelles, Ananda Devi offre aux lecteurs une vison de l’île Maurice moins idyllique que la vision officielle transmise aux touristes. En 2006, Elle obtient le  Prix des cinq continents de la francophonie  et le  prix RFO  avec son roman « Ève de ses décombres ». En 2010, « Sari vert » reçoit le Prix Louis Guillou et elle est faite Chevalier des Arts et des Lettres. En 2018, “Manger l’autre” reçoit le  Prix Ouest-France – Étonnants Voyageurs. En 2020, « Ève de ses décombres »  est traduit en suédois aux éditions Tranan sous le titre « Eva ur spillrorna ».