Du 4 au 10 octobre, c’est la nouvelle édition du festival Cinema Queer à Stockholm !
Cette année, Hervé Guibert est à l’honneur avec son film La Pudeur ou l’Impudeur. Journal intime dont l’impudeur revendiquée fit scandale, ce film raconte les derniers moments de la vie d’Hervé Guibert, condamné par le sida. Entre horreur et poésie, Hervé Guibert met en scène son quotidien, de son appartement au milieu hospitalier, en passant par l’île d’Elbe. 

Après son passage sur le plateau télévisé d’Apostrophes pour son livre « À l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie », le célèbre écrivain Hervé Guibert se voit proposer de filmer, au jour le jour, son combat contre la maladie du sida. De mai 1990 à mars 1991, il consigne en images la violence d’un quotidien où son corps s’abîme et se dérobe. Le document fut diffusé à la télévision en 1992, un mois après sa disparition. En effet, bien qu’il fût achevé en février 1991, le contexte épidémique, période de grande mortalité due au sida, l’image de la dégradation physique du jeune écrivain et la qualité testamentaire du film expliquent en partie les réticences à la diffusion du film.

Désormais, La Pudeur ou l’Impudeur est considéré comme l’un des films fondateurs de la culture queer, s’inscrivant dans une véritable histoire du cinéma. 

La projection est suivie d’une conférence de l’écrivain Eli Levén sur la quête de la mort d’Hervé Guibert.

La Pudeur ou l’Impudeur, mercredi 6 octobre à 20h – Adresse : Kummelholmen Vårholmsbackarna 120
Cliquez ici pour réserver vos places. 

Retrouvez l’intégralité du programme sur : http://cinemaqueer.se