L’artiste Gaëlle Choisne expose à la 11e édition de la Biennale Internationale d’Art Contemporain (GIBCA), du 4 septembre au 21 novembre, à Göteborg. 

Gaëlle Choisne (née en 1985 à Cherbourg) est diplômée de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon. Elle explore les questions contemporaines liées à l’exploitation des ressources et aux vestiges du colonialisme dans des installations qui mêlent traditions créoles ésotériques, mythes et cultures populaires. Ses projets sont conçus comme des écosystèmes de partage et de collaboration, des poches de « résistance » où de nouvelles possibilités sont créées. Ses œuvres ont été exposées à la Biennale de Curitiba (2017), à la Biennale de Sharjah (2017), à la Biennale internationale de Lyon (2015), à la Biennale internationale de La Havane (2015), à la Centrale Powerhouse (Montréal), au CAFA Museum (Beijing), au Pera Museum (Istanbul), au MAM – Musée d’art moderne de Paris, à la Zacheta Gallery (Varsovie), à la Mistake Room (Los Angeles) et au Bétonsalon (Paris). Gaëlle Choisne vit et travaille à Paris.

L’Institut français de Suède soutient cette année sa participation à GIBCA, l’un des principaux événements artistiques sur l’ensemble des pays nordiques et le plus grand en Suède.

La biennale de cette année, intitulée The Ghost Ship and the Sea Change, est conçue en hommage au 400ème anniversaire de la fondation de la ville de Göteborg. The Ghost Ship and the Sea Change se rapporte à l’histoire de la ville, explorant comment les différentes manières de raconter son passé pourraient affecter son avenir. Située à l’intersection entre l’histoire et la fiction, la biennale explore la pratique artistique comme méthode d’historiographie critique et de changement.
Sites d’exposition :  Konsthallen Blå Stället, Göteborgs Konsthall,  Franska Tomten, Världskulturmuseet, Trädgårdsföreningen et Röda Sten Konsthall, en ligne et hors site.

Pour plus d’information : https://www.gibca.se/ 
Pour en savoir plus sur Gaelle Choisne et ses oeuvres : http://www.gaellechoisne.com/