ATT: La conférence avec Ananda Devi à SU est malheureusement annulée. En revanche, nous célébrons la langue française et la francophonie autour d’une fika à Accelerator à 16h. Vous aurez également la possibilité de visiter l’exposition “Graft the Words, Whip My Tongue” de Johanna Gustafsson Fürst. Bienvenue à tous!

 

Pour célébrer le mois de la francophonie nous vous invitons à participer à la conférence ”langue française et multilinguisme” à l’Université de Stockholm le jeudi le 12 mars 2020. La conférence sera tenue par l’écrivaine mauricienne Ananda Devi. Bienvenue à tous !

PROGRAMME

15:00 – 16:00
Conférence « La langue française et le multilinguisme» avec Ananda Devi
(La conférence sera tenue en français et traduite en anglais).
Adresse : Auditorium, 215, étage 2, département de Culture et d’esthétique, entrée Frescativägen 24D, Université de Stockholm

16:00 – 17:00
Fika et discussion à l’Accelerator
Adresse : Frescativägen 26A, Université de Stockholm

Après la fika vous aurez la possibilité de visiter l’exposition “Graft the Words, Whip My Tongue” de Johanna Gustafsson Fürst à l’Accelerator.

Inscrivez-vous ici  (l’évènement est gratuit mais le nombre de place est limité)

 

ANANDA DEVI est née à l’île Maurice de parents d’origine indienne, elle est très vite confrontée à plusieurs langues : le français, le créole, l’anglais et le télégou. Enfant, elle commence à se passionner pour l’écriture en écrivant essentiellement de la poésie. À 15 ans, elle remporte un concours d’écriture avec Radio France qui publie sa nouvelle. Elle publie son premier recueil de nouvelles à 19 ans. Ananda Devi soutient ensuite un doctorat d’anthropologie sociale à l’université de Londres.

A travers ses romans et nouvelles, Ananda Devi offre aux lecteurs une vison de l’île Maurice moins idyllique que la vision officielle transmise aux touristes. En 2006, Elle obtient le  Prix des cinq continents de la francophonie  et le  prix RFO  avec son roman « Ève de ses décombres ». En 2010, « Sari vert » reçoit le Prix Louis Guillou et elle est faite Chevalier des Arts et des Lettres. En 2018, “Manger l’autre” reçoit le  Prix Ouest-France – Étonnants Voyageurs.

En 2020, « Ève de ses décombres »  est traduit en suédois aux éditions Tranan sous le titre « Eva ur spillrorna ».